Retour "Souvenirs"

Saskatoon

Saskatchewan


Photo Canadian Warplane Heritage Museum
 

Le B-25 était l'avion-école pour la formation au pilotage des multimoteurs.

 

Le B25 Mitchell à Saskatoon

Sur le parking s’alignaient cinq à six B25 Mitchell, bombardier bimoteur de la 2ème guerre mondiale, comme vous le savez tous. C’était un magnifique avion qui, allégé bien sûr de ses bombes, était terriblement maniable et donnait envie de tourner des tonneaux, ce qui était bien sûr interdit.

Le Hic de l’affaire était quand même l’apprentissage de la panne au décollage, comme on doit l’enseigner à tout futur pilote de transport. Les instructeurs étaient terriblement gonflés et nous coupaient un moteur au ras de la piste, tant et si bien que je n’avais pas trop de mes jambes de footballeur pour faire face à l’embardée : n’oublions pas qu’il y avait 2000 CV sur chaque moteur. Comment faisaient les copains ? Sans doute avaient-ils d’aussi bons mollets que moi.

Pour les vols de navigation, les instructeurs étaient tout aussi gonflés. Pour les vols à basse altitude, on pouvait descendre très bas : ils ne disaient jamais « halte-là ! » ; c’était à celui qui ferait peur à l’autre. Pour les vols au long cours, ils nous lâchaient très loin et je me souviens avoir traversé un bon trois quarts du Canada avec mon ami Noël Gachot avec qui je faisais équipe, sans instructeur ni, bien sûr, sans mécanicien navigant.
(Jean Chabagno)

 


Haut de page

La Promo à Saskatoon

Raphaël BERTIN
Jean CAZALE
Jean-Charles CHABAGNO
Jean DEVILLIERS †
Pierre DUHALDE †
Mary-Christian FRENOY
Noël GACHOT †
Maurice GERBUS
Loïc HAMÉON †
René JOUBERT †
Jean MARCHAND †
Robert MÉNÉROUD †
Pierre MOAL †
Jacques POUJOL DE MOLLIENS
Marcel POULET
Michel ROBARDET
Jean ROUSSEL
Jean-Pierre ROUVE
Jacques TRAINEAU
Jean VALLERIE

Souvenirs

Milou se souvient....
Parmi les contestataires (de bon droit) de Claresholm, Raphaël Bertin a suivi le cursus Promo à plus de 100% puisqu'il a été stagiaire à London, à Claresholm, à Penhold, à Portage et enfin à Saskatoon.

Son séjour à Portage fut bref: "remercié" rapidement, vraisemblablement avec le "bon souvenir" de Claresholm. Il se retrouve donc à Saskatoon, séparé des copains du 5405, mais réconforté par l'affectation à son usage de son moniteur de Penhold qui, en guise de rattrapage de Portage, lui offrit un vol de consolation: en fin de séjour, un vol d'une dizaine d'heures l'emmenant dans les territoires du Nord-Ouest le fait débarquer dans un village où un chercheur d'or, dans un saloon digne d'un film western, a payé le pot "pour honorer le jeune pilote français"!

Langue française...
Les conversations au Mess Officiers avec une jeune infirmière Canadienne Française, Mademoiselle DRAPEAU (surnommée "Sister FLAG") se passaient en Anglais. Motif officiel: respect de la règle linguistique de la R.C.A.F. En réalité: accent à couper au couteau, impossible à comprendre pour des Français de France ! ! !

Et puis ....

tout a une fin,
même un stage sur B25....

... Encore un long voyage en train vers la Côte Est, puis la traversée de l'Atlantique, et enfin arrivée Boulevard Victor pour passer par "l'amphi-garnison".

FIN




site réalisé par Pierre Lebègue Promotion E.A. 52 Dartois
et hébergé gracieusement par
Arnaud Lebègue - H.P.K.S. Home Page Keeping Services